Les objets communicants

L’évolution des technologies informatiques et télécoms, les « fameuses NTIC », laisse apparaître des tendances lourdes :

  • miniaturisation des équipements terminaux,
  • intégration désormais réelle de la téléphonie et de l’informatique, fusionnant leurs fonctionnalités en un même équipement et permettant de nouvelles applications,
  • incorporation de ces fonctions dans les objets usuels (lunettes, montres, ceintures, sacoches, vêtements, équipements ménagers, automobiles, jouets),
  • progrès des protocoles et applications de communication entre objets physiques.

Ces tendances conduisent à l’apparition d’objets intelligents lesquels regorgent de nouvelles idées et d’un nouveau rapport aux objets et par voie de conséquence une nouvelle appréhension de gestes simples, ainsi que le montrent quelques exemples réels cités ci-dessous :

  • une solution de monitoring à distance, pour contrôler plusieurs paramètres de votre domicile : alarmes, détection de mouvement, consommation énergétique,
  • un « limitateur » de quantité d’eau pour votre baignoire et votre douche, il vous incitera à moins consommer d’eau chaque jour,
  • un pilulier connecté qui clignote pour avertir si vous oubliez de prendre vos cachets ;
  • un collier pour chien qui récolte les données de déplacement, de sommeil, de rencontres ; pragmatique ce collier actionnera l’ouverture de la gamelle à croquette ou de la litière !

Ce marché des produits communicants domestiques – pour le logement individuel mais aussi pour les logements collectifs (hôtels, gîtes, ..) et les locaux professionnels (bureaux, magasins, entrepôts, …) est en pleine expansion et ce pour de nombreuses raisons qui tiennent :

  • au souci croissant de la maîtrise de sa consommation énergétique (selon une étude récente de l’ADEME, 80% des foyers se sentent concernés par les coûts énergétiques) dues :
    - aux préoccupations écologiques et de développement durable,
    - aux augmentations constatées et auxquelles on doit s’attendre dans le futur
    - et à la pression des distributeurs d’énergie eux-mêmes (tarifications variables, compteurs « intelligents », politique de délestage, …)
  • enfin aux besoins croissants liés à la sécurité des biens (selon étude récente, 45% des foyers se sentent directement concernées alors même qu’à peine 10% sont d’ores et déjà équipés) et surtout des personnes et au delà la surveillance – au sens du « monitoring » de confort - surtout s’agissant des personnes fragiles (enfants, personnes âgées, personnes dépendantes.

Dans ce contexte porteur et fort de son expérience acquise sur différents projets ayant tous comme point commun de s’intéresser aux « objets connectés et communicants », Omwave a l’ambition de devenir un acteur de 1er plan en matière de services aux particuliers et aux professionnels.